Une enfant de l\'Auberge de Ragueneau sera publiée
Mahatma Bandit

Merci à Florence et à son jeu d'écriture de l'année dernière qui m'avait fait créer le personnage d'Ilse, jeune allemande en France sous l'occupation. Six mois plus tard, au début de cette année, j'ai écrit un roman en reprenant Ilse et ce roman vient d'être pris aujourd'hui et sera publié en 2011.
Voyez à quoi peut mener un simple jeu d'écriture :)
isa

yeah.... super, steph

grande joie! ca c'est vraiment une belle nouvelle!
et un beau personnage si je me souviens bien!

une excellente nouvelle -- et bisous de félicitations à l'auteur, à l'inspiratrice, aux amis et amies, et à Ilse - c'est moi un peu de trabiolle, avec elsletters bouleversées, non ?? ( mais plus jeune, infiniment plus jeune !!! )

Tu continue de nous en dire plus au fur et à mesure, hein ??
Mahatma Bandit

N'empêche, je trouve le côté "à quoi ça tient" assez fascinant... Mettons que Florence pour raison xy n'ait pas proposé son jeu d'écriture. Par rebond, il n'y aurait pas eu de roman, pas de publication. donc une vie différente, altérée, par les rebonds des rebonds. Une autre ligne, ou courbe, ou spirale ou je ne sais quelle figure de vie.
Et n'est qu'à ma toute petite échelle. Changeons d'échelle : Par exemple : les grands industriels allemands décident de ne pas soutenir Hitler dans sa conquête du pouvoir, ou Judas renonce à donner les renseignements sur Jésus pour le livrer et décide que non, vraiment, il ne peut pas faire ça, ou Hannibal prend Rome,et Delenda Roma Est", la face du monde est complètement changée.
Ces aiguillages historiques sont fascinants et sont déclinés à l'infini sur le forum (en anglais) Alternate History, avec plus ou moins de bonheur suivant les sujets et leurs auteurs.
Et posent la question : y-a t-il des "tendances lourdes" qui, de toute façon, s'"incarneront" ou bien est-ce la présence nécessaire de tel élément déclencheur précis qui cristallisera ou pas un événement ?
Et bien sûr, s'appliquent non seulement à l'histoire mais, plus encore, à chacune de nos vies et chacun des événements de celles-ci.

(tiens, tout autre chose, Florence, je constate que tu as Masyanya :) dans tes smileys de forum, le dernier, une jeune héroïne russe de cartoon très célèbre) :B1:

oui, y a eux choses en fait : l'auberge en elle-meme, et le jeu d'ecriture. Ragueneau est ce que je trouve de mieux sur le web comme forum, apres l'ancienne place des francophones de franco : ouvert a tout le monde sans inscription, et en meme temps tres convivial et atmosphere de vrai echange, intime, avec humour, sympa quoi...dommage qu'il n' y ait pas un peu plus d'activite, mais ce n'est pas tres connu, c'est normal.

Le jeu d'ecriture, j'adore, ca donne une contrainte, moteur essentiel de la liberte.

A mon petit niveau, je peux dire que j'ai ecrit le texte le plus important jamais ecrit pour moi ( bidh mi' a togail) ici, avec un le jeu rituailles, comme quoi...
isa

s'tait isa...
isa

ah oui, au fait, est-ce que le titre de ton livre est fixe? (pour wiki)
Mahatma Bandit

Isa, oui; normalement, il continuera de s'appeler "Le château d'Ilse".

Pfou, prenants ces deux ateliers, je passe de Renoir au Nouvel Empre Égyptien, puis retour, pourvu que je ne mette pas de canotier sur la Reine Hatchepsout ou une pyramide à la place du Sacré-Coeur :do!
isa

ah ah bienvenue dans l'EducNat!
Mahatmi Banda

Ho ben pour moi ça se passe toujours super bien avec l'Educ Nat et j'ai toujours eu d'excellents rapports. Déjà au départ j'ai 4 cousines/cousins dans l'enseignement . Ensuite, mes je ne sais pas combien de projets d'ateliers et de rencontres. Donc, je suis très peu sensible à la version des médias. En 15 ans (ouais déjà 15 depuis mon premier projet) je commence à avoir une idée relativement étayée (milieux, régions, types d'établissements très variés, et en plus j'ai connu pas mal de dirlos d'école, ce qui donne une dimension et un regard de plus) et je n'ai rencontré QUE des gens débordants d'idées, d'envies, de projets, qui se cassent le cul avec à la fois idéalisme, humourisme et réalisme. Un bon cocktail. Maintenant, il ne s'agit pas de voler sur le tapis d'Aladdin et de propager une idée toute rose bonbon non plus, mais je pense avoir la légitimité suffisante pour affirmer que, malgré tout, avec tout, grâce à tout, contre tout, ces gens, en tout cas ceux que j'ai eu l'honneur et la chance de côtoyer, j'ai envie de les embrasser. Même si honnêtement, le langage des circulaires et documents internes pédagogiques peut me paraître plus impénétrable que du ouïgour des steppes extrème-centrales, je m'en tape, parc eque jamais je n'ai entendu le moindre enseignant réel le parler. Donc, à ces gens de terrain que j'ai pu voir in situ et in vivo dans des situations vraiment parfois acrobatiques, je ne peux envoyer que ma reconnaissance et mon amour. Putain, moi je les vois de mes yeux aller de couloir en couloir, de papier en papier, de projet en projet, ouais, la France qui se lêve tôt et qui se couche,ben je l'ai vue, elle est là, et j'aimerais bien qu'un journal ou un magazine tv en parle vraiment.
Maintenant, pour être complètement honnête, même si en 15 ans j'en ai connu beaucoup, je concède que je n'ai connu QUE ceux qui étaient volontaires pour les projets auxquels j'ai participé. Donc, ça peut me donner une idée complètement faussée, parce que les autres... bah, je ne les connais pas, par définition. Voilà. Je le dis tout net, mon expérience n'est que ce qu'elle est, c'est à dire parcellaire, partiale et particulière. Ok. Mais quand même, pour ce que j'en ai vu, si je devais tomber amoureux d'une C.S.P (catégorie socio-professionnelle, selon Saint Marketing), ce serait probablement celle là, se crevant le cul pour toucher des clopinettes voire des crottes de chèvre, se mettant en quatre, en douze, pour leurs mômes, et en plus, avec personne jamais content autour, ni parents, ni médias, ni gouvernements. Putain. Allez-y les cuistres pondeurs d'avis autorisés et d'éditoriaux vengeurs, vous qui n'avez pas ouvert une portière de voiture par vous-même depuis 20 ans, parce que c'est votre chauffeur qui vous tient la bite quand vous pissez, allez au front, on va voir combien de jours vous allez tenir dans une classe et dans une école, histoire qu'on rigole un bon coup.

entre varicelle, diptyque qui commence à bien s'ancrer avec ses soumissions et ses abonnements qui arrivent, inscription au chômage (hé oui) formation en ligne, et vacances d'enfants, j'arrive un peu tard sur la discussion

N'empêche que tout cela me fait bien plaisir que ce lieu, peut-être peu fréquenté mais bien, reste un endroit de stimulation.

Ceci dit, oui, je ne m'explique pas que l'auberge n'attire pas plus de nouveaux. certaines personnes viennent nous lire, je le sais, et certaines s'inscrivent alors que ce n'est guère nécessaire. Qu'est-ce qui les arrête, je n'en sais rien. C'est dommage, oui... mais je ne vois pas de solutions concrète à cela...

Vous aussi, vous pouvez lancer un jeu d'écriture de temps en temps.

Pour le moment, je suis tellement dans "la part de l'ombre" que j'ai du mal à lancer un truc autre... mais si cela me vient, je le ferai.

Ceci dit, "la part de l'ombre" est une thématique honorable, Steph et Lise s'y sont frottés déjà.

*


Si je peux me permettre, j'ai ma petite opinion sur le
"Pourquoi Ragueneau reste dans l'ombre " ( hu hu je l'ai pas fait exprès, m'a'ame !)

1) difficulté de circulation : une fois qu'on arrive sur une discussion,c'est chouette... mais pour y arriver, c'est une autre paire de manches.
2) pas assez connu : faudrait faire plus de pub .. tu n'en parles meme pas sur Diptyque, vilaine ! ( puis moi, tambiène, je dois m'y remettre, I know..)
3) une nouvelle présentation, peut-être ? - avec l'écueil de perdre tout ce qui est là, et ça non, non. Alors, comment ? Par liens-corridors.
4) les jeux d'écriture : vous avez vu celui de la photo qui a généré plus de 110 textes de 100 auteurs différents en 30 jours ?
5) toujours le même probleme surlesgroupes quisotnen osmose : les nouveaux arrivants ont du mal à se "penser" faisant partie du groupe, tant le lien qui vous/nous unit est fort :on a un peu l'impression d'arriver dans un groupe fermé, un club - ok, ok, je sais que c'est faux, que le groupe ici n'est pas fermé, je vous dis simplement l'impression que cela donne.

( me battez pas !)

Mahatma Bandit

Ce lieu a fait naître un roman et en plus une publication

Moi, je suis venu ici pour me poser quelque part, j'avais envie d'UN endroit. Dans le temps j'essaimais un texte un peu partout et la frontière est mince entre être partout et être nulle part. Alors, j'ai retrouvé ma cohérence personnelle en me cristallisant ici. En plus, j'adore les jeux d'écriture (et c'est vrai qu'on devrait en proposer nous aussi, je vais y penser pour très bientôt).
J'apprécierais que d'autres personnes viennent et aussi que le côté atelier soit plus poussé. Pour la deuxième chose, je prendrai volontiers des initiatives.
isa

tres beau, steph tres cher, ton message sur l educ nat, j en suis toute emue .....
mais tu ne m avais pas tout a fait comprise: je voulais dire que l educ nat c est exactement, tout le temps, ce que tu decris : un grand ecart.
exemple lundi, je suis dans une ecole ( primaire, donc), aprem CAPES, soir reunion agreg, lendemain maquette masters, lendemain construction du stage musique et langage, lendemain prepa concours primaire, lendemain on pense cours transversal musique et maths etc. etc. etc.
et tout ca toujours dans l urgence

et quand tu as dit que tu avais peur de tout melanger, je me suis vue ca m a fait rire

"atelier".. "tu prendrais des initiatives" ..mais VOUIIIIIIIII ... dès que la tolière - pardon, the Teacher .. mmmmhummmm ... la Dame des Lieux sera de retour, on va la harceler, vous voulez ?? ( pauvre Flo !!!)
Et puis, on va vers les vacances. Isa, tu n'auras plus aucune raison de t'abstenir ...


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres