Peur
Rémy

Les grands philodendrons craignent les déménagements. Il a fallu une préparation psychologique intensive pour convaincre celui de ma chambre de m'accompagner.

2 appréciations
Hors-ligne
ah ah magnifique image ! qu'as-tu fait exactement? est-ce que c'est dans la ligne "la mettre dans l'obscurité avant de partir pour que, arrivée au nouvel endroit, elle trouve plein de lumière et donc décide de s'acclimater?" (le plan filou classique, quoi, ça marche avec tous les êtres faits de carbone, je pense, et souvent on n'a pas le choix)
Involontairement c'est ce qui est arrivé à ma chatonne la fois où je l'ai déménagée du Grand Palais (là où tu es venu). Bêtement, j'ai pensé qu'il fallait la laisser dans l'appart, puisque je n'emportais pas tous les meubles, et venir la chercher deux ou trois jours après, le ramdam terminé (elle n'était pas seule, bien sûr)... qu'est-ce que je n'avais pas fait!!! j'ai cru qu'elle allait piquer une crise cardiaque ou faire une monumentale dépression, elle ne bougeait plus, se contenait de trembler dans son coin et ne répondait même plus quand on lui parlait, ne mangeait plus...
elle avait cru qu'on l'abandonnait, mon fils et moi. Il a suffi de la transporter dans notre nouvelle maison pour qu'elle revive instantanément. Bon, finalement il y a vait beaucoup de bruit et elle était constamment sous tension (nous aussi), on a fini par re déménager, et là elle semble très heureuse, elle chasse les pigeons sur l'immense bacon tous les matins, et pour le reste de la journée c'est suffisamment calme et loin de la rue pour satisfaire sa sensibilité de chat, pourvu que ça dure....

Rémy

Hihi non, je n'ai pas eu une telle sollicitude pour mes plantes... Ce que j'aurais dû faire, c'est recourber les plus hautes feuilles et les attacher : le passage à travers les portes les a scalpées net. Chez un ficus dont les feuilles font 3cm, c'est pas grave, mais un philodendron qui perd à chaque fois 1/2 m², c'est embêtant. Au total, y'a eu quand même pas mal d'arrachage lors du transport Après, celle que tu vois cachée là, je lui ai laissé ses lampes spéciales, que j'utilise de toute façon pour m'éclairer, ça fait 50W au total et ça éclaire mieux qu'un halogène de 300W ou qu'un plafonnier de 100W ! Il y en a une rose et une verdâtre, on a deux ombres, c'est rigolo. Et l'autre plante, qui est bien plus grande encore et qui ne pourrait pas du tout se planquer comme ça derrière un rideau, dans l'ancien appartement elle était quasiment dans le coin le plus sombre, donc je lui avais mis une lampe à chanvre, qui lui réussissait pas mal, sauf que les feuilles de lampe sont toutes fines et toutes molles, beaucoup moins robustes que les feuilles de soleil. Dans le nouvel appartement, elle est plein sud au 4e étage, donc j'ai supprimé la lampe à chanvre ; au début je lui mettais aussi de la lampe rose, mais plusieurs feuilles ont jauni, soit des froissements du transport, soit de trop de lumière d'un coup (elles réclament plus d'eau, la tige ne suit pas, et elles crèvent) - en tout cas j'ai décidé de la sevrer de lampes, et qu'elle s'en tirerait naturellement ou pas du tout. Finalement, en plein hiver et après changement de lumière, elles sont encore toutes les deux en phase d'adaptation, biensûr, et rien ne pousse, mais le jaunissement de la grande a l'air de se calmer, et la consommation d'eau est normale partout... On verra bien.

Il y avait un marron germé dans ceux que j'ai achetés pour inaugurer la cheminée : je l'ai mis dans un petit pot pour faire un bonsaï. Mais il s'en sauve sur sa grande racine, et j'hésite à la tailler si jeune... J'ai aussi planté un bout de gingembre au début de l'hiver, là aussi j'ai des racines, mais pas encore de feuilles. On verra bien s'il prend. Les autres plantes se trouvent plutôt bien du déménagement, mais elles sont plus faciles que les philos géants et les jeunes pousses.

2 appréciations
Hors-ligne
c'est normal, ça pousse très très vite un marron, mais ce n'est pas du tout la saison pour le planter..??? il va te falloir toute ton énergie verte. Mais en tout cas, ne lui dis pas que tu comptes faire de lui un bonsaï, c'est une horreur ces trucs (attends qu'il soit plus grand et va le transplanter dans un des innombrables et beaux jardins de Berlin)

sinon oui c'est sûrement normal que rien ne pousse en ce moment, là par contre c'est exactement le moment de faire un déménagement de plantes

moi j'attends le mois de mars pour faire pousser des plantes grasses sauvages d'ici, qui font de grandes fleurs rouges ou roses, j'en ferai au moins un ou deux très grands pots



2 appréciations
Hors-ligne
miam le gingembre

Le gingembre, il ne bouge pas. Par contre, regarde ce qui sort de mon marron ! Chte dis, ça va devenir une monstroplante aussi.


0 appréciations
Hors-ligne
Beuh, ça met "image inaccessible", et quand on y clique, ça l'affiche quand même... Bon en tout cas, je voulais vous montrer que comme je l'avais prédit, il sort bel et bien une monstroplante de ce marron germé.

Joachim, qui occupe mon appartement pendant que je suis en prison à la Grande SAP, prétend que la coquille enroulée avec un bout de feuille qui dépasse est due à une maladie et que la longue tige est ce qui se produit toujours quand on les élève derrière une vitre, et, sans pitié aucune ni coeur aucun, il ajoute qu'un jour ou l'autre, il faudra le mettre dehors ! C'est lui, que je mettrai dehors un jour ou l'autre, oui - ces gens rationnels alors, c'est d'un agaçant ! La coquille enroulée, c'est une mutation spatiale, une capsule qui permet à la suite du marronnier de lancer ses feuilles en apesanteur au bout d'une longue tige gracile. Et pour la peine, j'y bouffe ses fraises, qu'il a laissé traîner dans la cuisine. Non mais !
<--- cÂ’est mon portrait

0 appréciations
Hors-ligne
Bon c'est nul, le traitement des images, dans ce forum ! Pour voir la deuxième image, il faut cliquer sur une barre noirâtre, alors qu'elle représente un monstromarron spatial baigné de soleil sur mon balcon, donc rien du tout de noirâtre. C'est bien gnolu staffaire !
<--- cÂ’est mon portrait

0 appréciations
Hors-ligne
J'ajoute que ça y est, mes deux grand philos sont sauvés ! Celui de la salle de sport a rattrapé celui de la salle de musique en lançant vers la fenêtre la plus proche trois feuilles vert tendre d'un mètre de diamètre. Visiblement, le soleil du matin est moins toudsuitesque que celui du soir, mais plus forcissant, en patience. Et maintenant c'est le printemps, on va voir ce qu'on va voir !

Enfin, c'est Joachim qui va voir ce qu'il va voir, moi je suis en prison à la Grande SAP jusqu'au milieu de l'été. Quelle misère.
<--- cÂ’est mon portrait

0 appréciations
Hors-ligne
Joachim m'a saboté mon marron, quand je suis revenu il était sec.

Du coup j'ai rempoté violemment l'asparagus qu'il avait laissé sur mon balcon - j'ai prélevé deux tout petits bouts de la masse de racines, tranchés sans pitié au milieu des tubercules, chacun avec deux tiges, pas plus, et je les ai mis dans deux tout petits pots, en espérant secrètement qu'ils y passeraient. L'un des deux a presque tout de suite jauni d'une tige, je me frottais déjà sardoniquement les mains...
Tu parles, une semaine après, les asperges sortent de partout, ils poussent dix foix mieux qu'avant le rempotage, et à deux, ils menacent d'envahir mon balcon. Vivement que Joachim vienne les récupérer !
<--- cÂ’est mon portrait

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres