Oiseaux d'hiver - 2. Le dessus du troupeau

1 appréciations
Hors-ligne
Tu fais la pluie
et tu es juste à portée de main
au moment où toi et le sommeil m'échappez
"
- Kate Bush, Cloudbusting





Oiseaux d'hiver
2. Le dessus du troupeau


assis sur une pierre
je regarde le monde à hauteur de chien

malgré la saison
il va faire froid
le ciel aboie
et semble projeter de temps à autre
l'équivalent lumineux d'un reproche

en comptant mes jambes et mes bras
je me rends compte qu'à présent tous mes semblables sont morts et à l'abri
je demande aux chiens d'ordonner aux brebis
qu'elles ne montent pas trop haut
sinon
leurs
pleurs
ne
nous
parviendront
jamais

sous le regard de la Grande Invisible
qui compose ses messages en faisant tourner ses sphères dans le ciel
les animaux guident d'autres animaux
leur lancent des ordres brefs
et le vent se prend dans cette gorge inconsciente
formée par l'angle de la pente avec leurs corps qui tremblent
non de froid
mais d'être posés sur la terre sans pouvoir le dire

assis sur une pierre
sous les seins suspendus qui voudraient nous nourrir
j'écoute un cri se faire presque langage

alors
se souvenant vaguement de l'énigme du monde
et du dictionnaire sensible que nous avait donné à tous la Grande Invisible
les chiens les brebis et moi
tendons l'oreille une fois de plus
et parvenons presque
à comprendre ce que nous faisons ici et aujourd'hui

certains animaux
- il s'agit parfois de moi-
réussissent à former des sons différents
plus clairs ils semblent se consulter entre eux
quelque chose en naît
quelque chose se forme 
presque une intelligence

les sons deviennent plus beaux ils s'agrègent ils tournent ils s'animent
tous nous contemplons le ciel
et ses sphères qui enflent de désir
pour nous qui tentons une nouvelle fois de franchir le seuil
pour saillir la lumière qui gémit là-haut

il y aurait bien la pierre sur laquelle je suis assis
la pierre sait
et moi le dessus du troupeau je peux presque la deviner

je pourrais presque me lever
ouvrir les bras
leur sourire à tous m'éclaircir la voix et me faire son interprète
alors elle nous délivrerait de ce chaos tranquille qui nous maintient morts

et des seins amoureux du ciel
coulerait enfin notre nom oublié
notre vrai nom

il y aurait bien la pierre
la pierre a des yeux et une bouche 
elle tente peut-être de me parler en ce moment-même
mais moi le dessus du troupeau

je suis assis dessus


Dernière modification le samedi 13 Mai 2017 à 18:35:32
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres