Sarasvati 5- Feu vu à travers une paroi translucide

1 appréciations
Hors-ligne
Sarasvati

5. Feu vu à travers une paroi translucide

comprends-moi bien
j'ai disposé les bougies comme il convient
j'ai dûment réparti
les forces de tension entre les corps qui nous composent
de façon à ce que la corde ni ne soit trop lâche
ni ne soit tendue au point de se briser
mais sonne juste comme celle de Gandiva
l'arc d'Arjuna qui à lui seul possédait tant de conscience
qu'il aurait pu se passer de tireur

et vois
ô mon ennemi
ô ma déesse aux mille colères
ô mon sexe retourné et paré pour recevoir le tien redevenu externe
ô mon vase de nudité
vois comme toute forme de vie peut à présent nous traverser à pied
vois comme toute guerre peut nous franchir comme la plus petite des mares
rien qu'en levant distraitement sa botte
peut-être même sans nous remarquer

vois comme personne n'a plus besoin de nous
pourtant
même de jour nous sommes visibles dans le ciel
pour qui veut voir

comprends-moi bien
ô ma lampe aux mille fièvres
j'ai bien incliné les cristaux
afin que leurs éclats puissent se répondre même sous la pluie
et j'ai bien mis à flot les lignes de barques le long du delta
les émergées ourlant ses lèvres
les immergées touchant presque son fond
comprends moi bien
les vimanas sont prêts
à reposer des toits sur les maisons
car destruction et construction se suivent et se poursuivent
comme deux jeunes chiens que l'on peine parfois à distinguer l'un de l'autre
tant ils sont vifs

non
tu ne seras pas déçue
le lourd lévitera
et le léger s'ancrera
oui
ce sera un temps
ô ma présente aux mille creux
ce sera un temps
où chanter voudra de nouveau dire soulever des charges
et agréger des blocs d'esprit

mais en vérité
ô ma veuve aux mille cercles
qui s'enroulent autour de mon lingam
pour le traire et le mourir et le renaître
comprends moi bien
c'est une simple question
qui dure seulement le temps d'un dessin de sable
en vérité
avons-nous si bien travaillé ?

avons-nous bien brisé la chaîne
avons-nous bien ancré leurs pieds sur la prochaine marche
ou nous sommes nous contentés
de rajeunir par jeu
et dérider un peu quelques anciens dieux qui s'ennuyaient ?


Suite complète ici : [lien]

Dernière modification le samedi 30 Mai 2015 à 19:07:49
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres