Volets 5/6/7/8 (/12) par 'toM

1 appréciations
Hors-ligne
(Sujet reposté pour meilleure visibilité)

Ci-dessous les textes de "toM (la partie postée ici, voir en bas pour l'autre partie)
***

5. Pierres

Sous le vent assis, mon temps
comme ressassant les hochements des branches basses

Ces rochers, ancrés là ?
des barques attendant la courbure du dos - ma fatigue


6. Désarroi

D’ à-bord et d’ au-large, … plus
Tu as oublié les noms (des caps, des phares, des lambeaux d’horizon)

(il dit qu’on a volé la mer, comme un reproche lancé à sa fenêtre)

«-Reviens, Toi, la Jamais-calme!»


7. Horizons

Il pensait que s’il avait vécu sur une montagne, et gardant les troupeaux sous ces mêmes ubacs bleus
il aurait pu dire : « -Je n’ai jamais vu la mer ! »
et imaginer tous les voyages tous les possibles dans les sombres mensonges de l’horizon
au-delà de ce qui ne fut, de ce qui était, et de ce qui restait à être


8. Zone dépressionnaire

Quand reprennent les tempêtes on songe
On songe habiter cette maison de pluie, vivre le sans-toi, le d’où-repartir
on songe à n’être qu’une empreinte comme sur la pierre du quai la trace humide du soulier
vers d’autres éloignements

Comme toujours, - on y revient !



ps ; 1ere partie des Volets sur le Forum Bleu : [lien]



Dernière modification le mercredi 01 Octobre 2014 à 19:58:42
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)

0 appréciations
Hors-ligne
C'est étonnant cette suite de suites, entre trois auteurs différents. Je n'avais pas prévu cette coïncidence, je la prends comme un heureux hasard. Comme s'il nous fallait revenir plusieurs fois autour d'une même source, à des heures différentes.

Les 12 volets sont sur trois sites virtuels, et surtout écrits au crayon gras sur 12 volets, portes ou fenêtres, eux aussi dispersés dans ma campagne, à quelques kilomètres de la mer, en des maisons ou constructions inhabitées ou abandonnées. Quelque chose d'impérenne, d'anonyme, de donné en partage. Aussi quelque chose de pris sur un espace volé, et rendu au hasard, ou à la curiosité.

Un juste retour de l'écriture, lente, compliquée par le matériau, et tout ce que l'imprévu de l'environ occasionne. J'y ai pris un plaisir égoïste, mais immense au regard du peu de sens, tant dans les mots que dans la démarche.

Bref....

0 appréciations
Hors-ligne


Dernière modification le jeudi 09 Octobre 2014 à 00:13:53

1 appréciations
Hors-ligne
Génial.
"Je me demandais pour qui tu laissais pendre à leurs arbres les fruits mûrs." (Virgile).
J'aime encore plus ces volets maintenant que je sais qu'ils sont de vrai bois,
et plus encore, en bois d'Aléa, l'arbre de hasard qui fait que quelqu'un est peut-être tombé sur
un de ces volets et a rêvé un instant, par surprise. Belle rencontre.
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres