Sixième chakra du lézard

1 appréciations
Hors-ligne
je connais même le début des rivières et des eaux
(chant Tuvan)



(chanson Evenki)



Sixième chakra du lézard


Quand le lézard s'est posé sur la terre
beaucoup d'humains parmi ceux qui restaient
se sont relayés pour tenter de contacter sa masse immense
et toucher l'infime cristal
l'amour léger et tendre niché dans son poids
mais une seule a réussi

il est tombé sur nous à l'heure de pointe
disent nos livres
nous ignorons ce qu'est cette heure et la raison pour laquelle elle avait une pointe
nous comprenons un peu mieux quand les livres expliquent
que des failles de la terre se sont ouvertes
un de nos versets nomme explicitement les quatre premières victimes
Koukli Fakbouk Etchpi et Apla
en un lieu qui s'appelait la vallée de silicium
nous pensons que ce furent des villes
des civilisations
peut-être même des dieux
qui trônaient là où se trouve maintenant l'océan de l'ouest

au début ceux qui restaient priaient pour qu'il parte
ou au moins pour qu'il ne bouge plus
et que les dévastations cessent
oui
s'il pouvait se contenter de demeurer ainsi
immobile
ayant déjà créé des nouvelles montagnes et des nouvelles mers
ayant jeté à terre les plus hautes des tours
et consumé des peuples entiers par sa seule haleine
peut-être ceux qui restaient
pourraient-ils vivre
presque comme avant

mais le colosse a pleuré
une seule larme
et toute la région qui allait de Pékin à Harbin
a cessé d'exister
enfin lavée de son nuage de pollution
si les plantes avaient survécu
elles auraient poussé un grand soupir de bonheur et de soulagement
et se seraient étirées de plaisir
nues au soleil
nues sous la pluie
nues et libres de s'ouvrir et de donner et de recevoir
mais le géant faisait tout en grand
et les avait noyées

puis sa queue a balayé le Golfe d'Aden
là où se trouve à présent le toit du monde
là où la neige ne fond jamais
là où les derniers enfants des derniers bédouins
font de la luge en riant
car les enfants restent toujours des enfants

ceux qui restaient n'arrivaient pas à comprendre le lézard
les jours de très beau temps
on distinguait son visage triste
très haut dans la stratosphère
qui semblait poser une question
des cultes sont nés à son sujet
et se sont combattus
était-il une grâce ou une condamnation
avait-il élu un peuple ou décidé d'en finir avec ce monde ?
et quand ils ont eu fini de s'expliquer
ceux qui restaient se sont trouvés encore moins nombreux
sans avoir trouvé la réponse

celle qui a compris la première s'appelait Nishan
du peuple des Evenki
elle avait décroché un doctorat en biologie et écologie des populations
à l'université d'Irkoutsk
au temps où celle-ci existait encore
elle était à présent une jeune chamanesse très prometteuse
il n'y avait plus d'universités
plus de routes ni de villes
à peine quelques maisons isolées
où fumaient des marmites
chez quelques très vieux et très vieilles
qui ne s'étaient même pas aperçus des changements

si leurs pauvres yeux fatigués avaient pu voir le lézard
ils auraient haussé les épaules
ils avaient tout connu
la météorite de 1908
les défilés du Parti
les pipe-lines charriant le sang noir qui tue
alors un lézard
un simple lézard dans le ciel
pourquoi pas

Nishan connaissait les forêts et les vallées
pouvait nommer le dieu de chaque colline
mais elle disait qu'il ne fallait pas laisser pour autant dormir les restes des villes
qu'il n'était pas bon de s'assoupir la nuit auprès d'un cadavre
qui savait quelle entité pouvait sauter de l'un à l'autre corps ?

alors pour libérer les âmes des villes mortes
elle construisait des enceintes sacrées avec les ruines
des totems de plastique et de métal
elle disait que quelle soit la matière qui la recouvre
l'énergie est toujours là
et elle s'offrait parfois
nue
à l'aplomb du soleil
dans les couloirs des centres commerciaux désertés aux toits ouverts
et l'esprit venait habiter son sexe
et la lumière ressortait par ses seins

le lézard a eu un hoquet de bonheur et de reconnaissance
lorsqu'il a compris qu'un autre être lui parlait enfin
et trois nouveaux pays ont rejoint la liste des archives
Nishan l'a supplié de ne pas pleurer de ne pas souffler et de ne pas bouger
il restait tout au plus sept cent millions d'habitants sur terre
elle était là pour lui
rien que pour lui
pour l'écouter et le connaître
même si cela devait lui prendre toute sa vie
elle était là et s'offrait à ce qu'il voudrait bien lui dire

alors le lézard s'est senti ému
et il a raconté son histoire
il ne savait pas qu'il y avait des gens sous son corps
il n'avait pas fait exprès
le colosse était tombé par mégarde d'un haut mur
le Léviathan n'était qu'un enfant
presque un bébé de son espèce
il se sentait petit et seul
aime moi Nishan criait-il en esprit
prends moi dans tes bras
berce moi et fais moi croire que je reverrai les miens un jour

alors Nishan a ouvert les ailes qui dormaient dans son front
et leurs esprits se sont aimés
comme ils pouvaient
elle a grimpé sur le dos du lézard
et ils se sont envolés
bien entendu elle est morte très rapidement
son corps gelé par l'espace
elle le savait d'avance

les yeux de la jeune Evenk qui a sauvé la Terre
tournent encore
intacts
croisant l'orbite de la lune
et c'est pourquoi ceux qui restent
honorent chaque année les deux yeux visibles de Nishan
à l'égal des planètes
et que nous apprenons à nos enfants
que le soleil est son œil invisible
l'œil de l'esprit de Nishan
qui a su dire je t'aime
à un lézard si grand qu'elle n'en distinguait même pas le début ni la fin

Dernière modification le vendredi 15 Juillet 2016 à 11:34:57
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres