Fin du monde

0 appréciations
Hors-ligne
Une toute petite nouvelle vieille de deux ou trois ans et que je viens de retrouver en classant mes textes
CC

0 appréciations
Hors-ligne

" ... Que la liberté est difficile. Qu?elle passe par une liberté de parole. Que la liberté de parole est douloureuse. Voici toutes choses dites, écrite avant moi par Salomé (Jacques). Je peux me tromper mais lui ne le peut pas. "

" Ceci dit, j?assume", pensait-elle, " et j?avance dans le sens de la parole, et celui de la liberté et nous irons ensemble, nous quatre ( Salomé, la parole, la liberté et moi) dans la bonne direction."

" Si nous ne nous cassons pas la gueule avant. ", pensait-elle.

Elle continuait de marcher dans les rue torrides de cette ville en août, au long des trottoirs saturés de soleil. La mer d?un bleu tranchant, solidifiée, au bout de la rue, entre les murs blancs des façades ; la mer et ses odeurs acres jusqu?à l?amertume, la douleur de ce bleu plus aigu qu?une lame, la lourdeur du soleil sur la nuque, sur les épaules, comment écrire tout cela, comment le dire, dans quel langage et avec quelle vérité ?

Pensait-elle.

La musique s?était arrêtée, une voix féminine passait à travers le rideau de perles. ? Le pont de Tancarville coupé en deux. La tour Eiffel s?écroule dans un grand bruit de ferraille, les arènes de Nîmes. Le théâtre d?Avignon. Les restes de l?abbaye de Jumièges?"

? Il suffirait de ne pas penser, pensait-elle, il suffirait de marcher jusqu'au bout de la rue, jusqu?à la jetée, regarder sans les voir les bateaux, marcher le long du port, voir sans les regarder les voiliers, les pécheurs, les stries scintillantes des poissons, leur sang noir, leurs têtes révulsées. ?

L'autre continuait : " La plus belle avenue du monde, les Invalides, l?Arc de triomphe de l?étoile ??
- Elle va dire Notre-Dame, elle va dire Le Louvre..
? Notre Dame de Paris et tout le quartier alentours : le Louvre, l?île Saint Louis??

Puis, le silence. Autour d?elle, sur le trottoir, les gens ne bougeaient plus. Un enfant arrivait en courant, remontait la rue en venant de la mer, là-bas, bleue, artificiellement bleu et lourde sous le soleil.

Il disparut, happé par l?éclair rouge, par la lumière soudain fulgurante, dans le bruit atroce des maisons effondrées, dans les cris et les hurlements, et la poussière. Elle n?avait plus qu?une pensée : le rejoindre, ne pas le laisser seul.

Puis elle disparut à son tour.
___________
Lise Genz




CC
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Nouvelles ( Atelier).

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres