Ibidem - 2. L'embouchure d'avant la source

1 appréciations
Hors-ligne
Judge not this race by empty remains
Do you judge God by his creatures when they are dead?


- Genesis, Watcher of the skies, live 1973, Shepperton,  (Surrey)  :




Ibidem.
2. L’embouchure d'avant la source

Je te conduirai vers un lieu où on touche la lumière. Je t’apprendrai à frotter les écorces des Anciens jusqu’à les faire briller.

le tambour et la double flûte
joueront partout où tu iras
toujours à quelques pas devant toi
    pour te dire que je ne cesse jamais d’être avec toi

La chanson qui te donne envie d’aller plus loin, celle qui te rend curieux et fait voler tes pieds, son refrain qui parle d’une porte au milieu de la forêt,
c’est moi

Tu marcheras dans les feuilles, ma lampe rouge posée sur ta tête et si ma lampe ne tombe pas, tu sauras ce que voient les chiens, tu sauras toujours où aller.

tu apprendras à aimer ta fatigue
et plus encore la fatigue des autres
tu tomberas enfin amoureux de ton peuple

Bien sûr, tu trébucheras sur une racine et ma lampe rouge tombera.

Il faut qu’elle tombe
tu comprends ?
si tu ne me désobéis pas
ce monde n’aura jamais d’histoire
ni personne pour la raconter

 Souples sont les nymphes aux seins sensibles, douces et chaudes sont leurs propositions. Et tu te demandes s’il ne ferait pas bon vivre ici très longuement.

Pourtant, parce que tu veux y vieillir, tu regardes toujours vers Ithaque.

De là où je suis, je chante avec toi, c’est moi qui chante avec toi par ta bouche. Entends comme nos voix savent danser ensemble et bats doucement l’eau avec le plat de ta main pour que, de vague en vague, je sache que tu reviens enfin.

alors
presque en lisière de la plage
 tu trouveras une source d’eau douce
Calypso pleurera longuement sans bruit
et tu pourras choisir
de la mettre au jour
ou de laisser la source là où elle est

Quoi que tu fasses, nous n’aurons plus jamais peur de disparaître l’un de l’autre.

le tambour et la double flûte
sont les consonnes et les voyelles de nos noms












Dernière modification le mercredi 29 Avril 2020 à 03:31:54
Remercie pour la lumière du jour
pour ta vie et ta force
-Tecumseh, chef Shawnee


*
Avatar : Déesse Epona, bois de chêne, alliage cuivreux, tôle d'argent et pâte de verre, Ier-IIème siècle, Saint Valérien, Bourgogne (actuelle Yonne)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Poésie (Atelier).

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres